Pendant les manifs des intermittents en 2003, je suis à une de leurs fêtes.

Un homme en noir me dit : « C’est très libertaire cette fête, tu vois, il y a beaucoup d’anars ici. »
- Ah bon ?
Je suis obligé de parler fort. La musique, le bruit, le vin en cubi, les gobelets en plastique..
- … Mais je croyais qu’il s’agissait de redéfinir une loi ?
Il me regarde désemparé. 
Puis un autre me dit: « C’est une fête de lutte. »
Je comprends mal et je réponds : « Oui, oui, c’est une fête d’élite. »
Bourde, grosse bou-bourde : « Enfin, oui, quoi, élite, je lui dis, il y a suffisamment de techniciens et d’artistes dans la salle pour monter un film, en entier... ». 
Un vieux qui tape sur un tambour me dit :

« Ils ne sont même pas capables de s’allier aux ouvriers pour une véritable révolution culturelle. »

Et, là, je suis partie.

 

- Mais tu savais, toi, que sur le marché du

pétrole, il y a quarante quatre fois plus

d’échanges financiers que physiques?

- Ben évidemment. Tout le monde le sait.
- Ça veut dire qu’un baril est revendu

quarante-quatre fois.
- Ben voui.

- Et qu’une espèce sur quatre chez les

mammifères est menacée d’extinction…

 

 

 

 

L'ÉLITE

C'EST UN MUSCLE, PAS UNE ÉTUDE.

 

Mai j'ai juste essayé d'embrasser cette jeune journaliste. c'est out. 

(D.S.K)