En 2000 lorsqu’on est entré en science fiction, quand beaucoup de gens se sont connectés, je n’imaginais pas ce que ça allait « donner » cette nouvelle forme de  « commun », ce grand nombre de gens en relation. ce partage.

Ce qui se passe sur le web avec les images est un phénomène tellement nouveau et fascinant, que je suis encore dans une forme d’éblouissement.

Je suis dedans et j’aime ça. Newsletter formule II ++ abonnement gratuit.

 

Autant j’ai trouvé anti-jouissif et « faux » l’archi-questionnement de l’art français sur tout ce qui s’installe et s’expose, aussi assommant qu’une blague pas drôle qu’on vous explique et vous ré-explique… autant je trouvant excitant ce qui se passe ailleurs - et en particulier sur le web.

 

 

Ça fait un moment qu’on parle des « gens » dans l’art, et plus seulement des dieux, des chefs et de leurs femmes à poil.

Courbet qui fait entrer les bourgeois dans l’Histoire et sa peinture réservée, (même si c'était pour un enterrement…) 

Duchamp qui met en scène  « le » regardeur dans un contexte qui fait l’œuvre,

Warhol qui introduit la production de masse (et pas tout à fait les consommateurs),

Cindy Sherman et le cliché, celui de l’identité et celui de la photo,

Jeff Koons, qui habille l’argent des ultra-riches par un ultra-perfectionnement de l’imagerie populaire, 

C’est schématique et très incomplet, simplifié à l’extrême et donc forcément pas tout à fait juste… mais prenez le tumblr ci-dessous linxpiration, prenez celui di-dessus, "embrasser l'abstrait", ou mieux, allez vous promener sur les tumblrs et autres blogs d’images partagés...

Une nouvelle poétique ? Peut-être.  

Un contrepoint classique ? Peut-être aussi.

On voit comment ça fonctionne, dans la pratique, ce n’est pas sorcier : plein d’images, des cadres plus ou moins visibles… des liens, des mises en rapports… des petites morales gentillettes, des deepities, des révoltes de chambre d’adolescent, des mots de décoration d’intérieur, des sous-vêtements féminins sur des mannequins très belles, du design d’intérieur archi-graphique, des salles de bain propres, des paysages sauvages, des styles, des genres, des atmosphères, des bites, des bears, des daddys, des asian girls qui se font pénétrer, des chiots, des chats, des 18+.

Des milliers de collections, des milliards d’images qui circulent. Les mêmes et pas tout à fait les mêmes.

Les images ne sont plus la prérogative des artistes…  et le questionnement est même passé dans la pub.

C’est nouveau, enfin presque, et c’est génial. 

 

Pour voir le tumblr Embrace The abstract cliquer sur l'image ci-dessus

 

Pour suivre le tumblr Linxpiration, faire défiler ou aller sur le site en ligne